L’arabe bilingue à l’usage des francophones

Posté par arabebilingue le 16 janvier 2009

 « … la langue arabe semble aujourd’hui le seul lien capable de réunir entre eux les héritiers d’une culture musulmane qui ne sont pas tous musulmans, et les continuateurs d’une civilisation arabe qui ne sont pas en majorité Arabes… »

                                 Jean LECERF in « l’arabe contemporain comme langue de civilisation », Revue africaine n° 356.

****************************************************************************************************************************************************                                                                      

   Nombre de textes en ligne  :      141   le 26/03/2010.( Interruption temporaire de mise en ligne de nouveaux textes  et reprise des publications  Janvier 2011. )

  Derniers textes mis en ligne  :    Grammaire Exercices (n° 25) Armez  Du verbe concave

                                                 Fables         Loqman  (n° 28) Les Chiens et le Renard

****************************************************************************************************************************************** 

                                                           Le chaînon manquant

 

Au temps de nos pères, l’étude de l’arabe classique ou littéraire s’adressait à des étudiants possédant généralement la connaissance d’un arabe dialectal, machrékin ou maghrébin. De nos jours, nous étudions l’arabe littéral ainsi que la culture arabo-musulmane alors que nous ne possédons pas parfaitement cette langue dialectale, son vocabulaire,  et nos études en langue arabe sont difficiles. Pas immédiatement : de nombreux manuels et enseignements permettent les premiers pas. Mais, dès qu’il s’agit d’aborder un texte arabe non vocalisé, seul, et sans l’aide d’un dictionnaire, notre faiblesse en vocabulaire apparait aux premières lignes, et nombreux sont ceux qui abandonnent alors !!! En effet, nous apprenons en moyenne 1500/1800 mots de vocabulaire au cours de nos deux premières années d’étude quand les linguistes estiment qu’il en faut cinq à six mille, judicieusement choisis, pour comprendre 80 à 90% d’un texte.

C’est, entre autres, le sens des travaux du professeur Charles PELLAT qui donne ce vocabulaire initial dans son livre « L’arabe vivant« . C’est la démarche de Messieurs L. SAISSE et I. CHEHAT avec leur « Vocabulaire français-arabe » dont ils disent….  » que la pleine possession des dix mille termes, judicieusement choisis, constitue un bagage de vocabulaire amplement suffisant à quiconque veut être en mesure de lire, de comprendre et de parler honnètement une langue étrangère… » 

Entre nos premiers pas, et la connaissance suffisante de la langue pour continuer nos études dans des livres écrits en langue arabe, il y a donc ce que nous nommons le chaînon manquant, ou le moyen d’augmenter sa pratique de la langue et d’élever son niveau.

Ce site a donc pour but de présenter des textes arabesvocalisés et/ou non vocalisés, accompagnés d’un lexique des mots principaux   et d’offrir pour chacun de ces morceaux choisis, sinon une traduction, du moins une proposition d’un texte français d’accompagnement pour sa compréhension.

Permettant ainsi à chacun, au prix du seul effort de mémorisation, de compléter ses études de langue arabe.

Ce sont des textes classiques, cités et étudiés bien souvent dans les cursus scolaires français ou encore résultant de lectures ou travaux personnels : ils sont présentés en format « word », accessibles à tous.

Cette absence de « protection » est voulue, elle doit permettre à chacun de travailler sur un document enregistré, en ajoutant ses propres notes ou remarques, pour progresser à son rythme, selon son niveau. L’informatique d’aujourd’hui nous permet en effet de créer facilement des textes en langue arabe, et cet apprentissage est facilité quand un texte est déjà préparé ! (Toutefois, dans certains cas, nous insérerons des fichiers en format PDF)

Ce sont les notes de quatre étudiantes et étudiants qui se sont connus sur les bancs de l’Inalco (l’héritière de la  fameuse école des langues orientales vivantes, Langues O’(1)…) qui sont à l’origine de la création de ce site. Nous avons conscience qu’en « mémorisant » ainsi les travaux de chacun, nous permettons à un plus grand nombre d’accéder à cet apprentissage de la langue et de la culture arabes; aussi,  nous souhaiterions que de nouveaux contributeurs nous rejoignent et nous adressent des textes bilingues pour compléter, autant que faire se peut, cette base documentaire et créer, en quelque sorte, une modeste anthologie des principaux textes de langue arabe que doit connaitre tout arabisant francophone.

Enfin, malgré de nombreuses relectures il est possible que des fautes ou « coquilles » soient encore présentes dans certaines pages : merci d’avance à celles et ceux qui voudront bien nous les signaler.  N’hésitez donc pas à utiliser le lien CONTACTEZ NOUS.

Bonnes lectures à toutes et à tous(2) !

 

Paul CASIMIR

le 15/04/2009

 

(1) dans le cadre de leur entraide mutuelle les étudiants en langue arabe de l’Inalco on créé plusieurs sites pour échanger leurs notes et, le rayonnement et la qualité de cet enseignement sont tels, qu’ il est utile à toute personne apprenant ou se perfectionnant en langue arabe d’en connaître les adresses:                                                         

        http://lorientales2.free.fr/

        http://arabedusoirbonsoir.unblog.fr/

        http://dulcoarabe2.fr.fr/

       

(2) nous avons choisi la présentation la plus simple possible,

             2-a) en haut, à gauche de l’écran, le moteur de recherche par « mot-clé » : vous pouvez sélectionner un auteur, un thème grammatical ou autre, et vous obtiendrez, en réponse, la liste des articles traitant le sujet,

             2-b) puis, en dessous, la liste des catégories.

             2-c) pour  faciliter les recherches nous n’avons pas réalisé de transcription des termes arabes selon les règles classiques de la translitération, estimant que le terme arabe étant aussi dans le corps du texte , son exactitude est établie.

             Tous les noms d’auteurs, ainsi simplifiés donc,  sont en caractères MAJUSCULES qu’il convient d’utiliser pour le   moteur de recherche.

            2-d) chaque texte comporte, généralement, un vocabulaire bilingue. Il est numéroté de 1 à x dans les textes « isolés » comme les pages de littérature ou de poésie où nous « étudions » un passage seulement d’un livre d’un auteur.

Il est numéroté par des suites séquentielles quand une oeuvre constitue un ensemble que nous avons « disjoint » pour la facilité de la présentation du site : ainsi la grammaire bilingue, entre autres, constitue un ensemble dont le vocabulaire est « numéroté » de 1 à 11 au chapitre 1, de 12 à 20 au chapitre 2, de 21 à 31 au chapitre 3…..jusquà 180 au chapitre 26. A ce jour, constituent des « ensembles » , les Fables de لُقْمان et les textes de la catégorie Islamologie.

Ce qui signifie que le lecteur doit (dans ces deux autres catégories aussi)  commencer par le texte le plus ancien, puis le suivant immédiat, et ainsi de suite jusqu’au texte le plus récent: ainsi, il acquiert progressivement le vocabulaire indiqué une seule fois, à la première apparition de la forme d’une racine réputée inconnue, ou au sujet de laquelle nous avons jugé utile d’apporter des précisisons ou compléments.

             2-e) la catégorie littérature est scindée en deux parties, la littérature moderne depuis la renaissance (ou, plus exactement le réveil, la nahda)  du début du XIXè siècle à aujourd’hui, la littérature classique la précédant.

                      Outre ces deux sous-catégories, nous avons aussi distingué les contes et les fables, qui constituent donc les sous-catégories 3 et 4,

             2-f) les pages des textes poétiques sont subdivisées selon les périodes,

                                               de l’époque anté-islamique, avant 622,

                                               de l’AGE d’OR, de 622 à 662,

                                               des « OMEYYADES« , jusqu’à 750,

                                               des « ABBASSIDES« , de 750 à 1258,

                                               puis la période CLASSIQUE de 1258 à 1805,

                                               et la période MODERNE pour finir.

                                                                                                 

                                                                             

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

CHAOUQI Ahmed L’Alouette et son fils

Posté par arabebilingue le 1 mars 2010

CHAOUQI Ahmed L'Alouette et son fils dans (6) periode moderne doc posiemoderneahmedchaouqilalouetteetsonfils.doc

Publié dans (6) periode moderne, poésie | Commentaires fermés

IBN QOTAIBA : La qasida classique in « Introduction au livre de la poèsie et des poètes »

Posté par arabebilingue le 30 janvier 2010

IBN QOTAIBA : La qasida classique in littibnqotaibalaqaida.doc

Publié dans Auteurs classiques, littérature | Commentaires fermés

Exercice 1 : L’article par ARMEZ Robert in « Nouvelle grammaire arabe »

Posté par arabebilingue le 2 janvier 2010

Exercice 1 : L'article par ARMEZ Robert in grammaireexercices1armezrobertlarticle.doc

Publié dans Exercices, grammaire | Commentaires fermés

Exercice 2 : Le féminin par ARMEZ Robert in « Nouvelle grammaire arabe »

Posté par arabebilingue le 1 janvier 2010

Exercice 2 : Le féminin par ARMEZ Robert in grammaireexerices2armezlefminin.doc

Publié dans Exercices, grammaire | Commentaires fermés

QUSS IBN SAIDA: Le discours de Quss Ibn Sâ’ida

Posté par arabebilingue le 31 décembre 2009

QUSS IBN SAIDA: Le discours de Quss Ibn Sâ'ida dans (1) Jahiliyya doc posiejahiliyyaqussibnsaida.doc

Publié dans (1) Jahiliyya, poésie | Commentaires fermés

Exercice 3 : Le nombre par ARMEZ Robert in « Nouvelle grammaire arabe »

Posté par arabebilingue le 31 décembre 2009

Exercice 3 : Le nombre par ARMEZ Robert in grammaireexercices3armezlenombre.doc

Publié dans Exercices, grammaire | Commentaires fermés

CHANFARA Le Chant des Arabes sur la rime « lam »

Posté par arabebilingue le 30 décembre 2009

CHANFARA  Le Chant des Arabes sur la rime posiejahilyyaelchanfara.doc

Publié dans (1) Jahiliyya, poésie | Commentaires fermés

Exercice 4 : Le pluriel irrégulier par ARMEZ Robert in « Nouvelle grammaire arabe »

Posté par arabebilingue le 30 décembre 2009

Exercice 4 : Le pluriel irrégulier par ARMEZ Robert in grammaireexercices4armezleplurielirrgulier.doc

Publié dans Exercices, grammaire | Commentaires fermés

IMRU AL QAYS Quelques vers de sa mu’allaqat

Posté par arabebilingue le 29 décembre 2009

Le fichier « audio », grace à l’obligeance d’un professeur particulier de langue arabe.

lecturepoemep72.wav

Le fichier « word », texte, vocabulaire et traduction

IMRU AL QAYS  Quelques vers de sa mu'allaqat dans (1) Jahiliyya doc poesieimrualqyas2.doc

Publié dans (1) Jahiliyya, poésie | Commentaires fermés

Exercice 5 : Le pluriel irrégulier (suite) par ARMEZ Robert in « Nouvelle grammaire arabe »

Posté par arabebilingue le 29 décembre 2009

Exercice 5 : Le pluriel irrégulier (suite) par ARMEZ Robert in grammaireexercices5armezleplurielirrguliersuite1.doc

Publié dans Exercices, grammaire | Commentaires fermés

12345...15
 

onemesis |
migwenn |
l'amour est un tout qui ne ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon petit nuage
| 69lyon76
| amillou